Système de commerce de facture dunn

Jacques de Morgan () [7] était un ingénieur des Mines, géologue de formation, mais également intéressé dans l'étude de la préhistoire, la linguistique, la numismatique et bien d'autres disciplines, qui avait déjà entrepris des fouilles en Égypte et exploré une première fois l'Iran en avant de convaincre le corps diplomatique de l'intérêt des .

La phase proto-élamite a vu le développement d'un artisanat assez avancé, très créatif artistiquement, réalisant notamment de remarquables armes en bronze et des statuettes en métal d'une grande qualité d'exécution, provenant de fouilles clandestines sur des sites non déterminés. L'Élam devient alors plus cohérent politiquement et s'affirme comme une des grandes puissances politiques du Moyen-Orient sous la dynastie des Sukkalmah , même si sa culture reste fortement marquée par l'influence mésopotamienne. Espaces de noms Article Discussion. Celle-ci sera plus ou moins professionnelle, plus ou moins rapide, plus ou moins pédagogique… Et ce sont ces attributs qui doivent faire partie du prix. Cependant les fouilles de Suse sont ralenties partir de et jusqu'en , période durant laquelle les équipes françaises s'attellent essentiellement à la fouille du site de Chogha Zanbil que de Mecquenem n'avait que peu exploré, et où il met au jour un important centre religieux élamite, ce qui écourte les périodes de fouilles à Suse [ 15 ].

Pourquoi ce sujet ?

Fondation Lee est revenu avec une Cadillac impliqué triomphe vers Ferriday, la Ville Louisiane limitée de son début. Il a apprécié ses bruits, Elmo Kidd, maman spectaculaire, Linda Nike Free Femme Hot Punch Ethel, frères et sœurs étonnantes, Bonita Gail, qui avait déjà Chaussures Running Nike Free Run 3 Homme Bleu été dix très grand, plus .

Tout le monde peut se lancer très facilement en auto-entreprise, sans formation. Certains ne tiennent la route ni techniquement, ni commercialement, pourtant ils arrivent à avancer. La meilleure façon de les aider est, je pense, de laisser une trace sur le web de la réalité. Il y a de la place pour tout le monde, mais il faudra se faire une place. Le fossé existe et existera toujours. Certains découvrent la réalité par après et ne savent pas comment réagir: Après, ils peuvent faire un raisonnement sur la valeur.

Il y a un autre élément que les freelances doivent prendre en considération: Tu as mis le doigt sur ce point dans ton article. Il faut avoir des informations sur le projet, le client, les objectifs à atteindre etc.

Au plus il y a des échanges avec le client, au plus on augmente les chances de remporter la vente. Un client demande un devis. Le freelance qui commence à établir un devis sans échanger avec le client est déjà mal parti, il ne communique pas.

Est-ce au niveau des compétences? Et il devra pendre les bonnes décisions pour améliorer le s point s faible s. Si on vend de la valeur, il faut la déterminer. Lui en a probablement une idée… mais est-elle proche de la réalité? Si on vend à la valeur, il faut au contraire pouvoir la déterminer assez précisément. Il nous a fait part de son témoignage, en exclusivité! Hello et merci pour cet article, très intéressant! Je travaille pas mal avec wordpress, et ai mes petites habitudes depuis quelques années — arg, déjà!

Merci pour votre lecture, et pour votre éclairage sur ce genre de sujet épineux! Tout dépend de la valeur que cela crée en réalité. Ou ce qui a été décidé en amont. Si un client la veut, il faut la lui donner. Pour moi la solution va être de faire des sites web pour des amis ou pour la famille afin de pouvoir montrer mon travail. TOUS les clients raisonneraient comme ça?

Par exemple, les clients qui recherchent des prestataires en fonction de leur expérience et leur notoriété sont prêts à payer cher ces caractéristiques.

La réalité est tout autre! De même pour le portfolio: Ce ne sera peut-être pas sur un portfolio public mais peut-être plus sur un book privé.

Tu peux capitaliser là-dessus! Pourtant tu as forcément plein de choses à faire valoir. Alors ne te mets pas au niveau des juniors. Et tu es déjà sur la bonne voie: Pour être crédible, il faut être attentif à ces demandes et ne pas les précéder, lui répondre honnêtement et de manière synthétique. Entre les rendez-vous client, la maquette, les aller-retour, la mise en ligne, le développement des pages même sur un wordpress pour un site dit vitrine, etc etc ….

Je pense que vous en effet mal compris ce passage. Je suis en train de finaliser un site web. Puis on est passé à 10 pages avec des demandes supplémentaires…, notamment plusieurs formulaires dédiés. Mais elles sont en anglais et je sais que je vais y passer aussi du temps.

Je ne donne jamais de montant pour une prestation que je ne fais pas. Merci pour votre réponse immédiate! Bonjour, je ne suis pas prestataire mais client! Je sollicite votre avis concernant la refonte de mon site. Mon prestataire me donne des explications fumeuses sans me proposer des solutions précises.

Auriez vous un avis? Merci de votre aide. Merci pour cet article très clair et très instructif. Encore du travail à effectuer avant de comprendre cette troisième façon de fonctionner et qui semble être celle que devrait choisir tous les intervenants sur WordPress. Cela révèle des évidences, de quoi aller tarifer demain la tête haute et redonner un coup de motivation à continuer dans notre métier! Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave this field empty. A quel prix vendre un site WordPress? Qui suis-je pour aborder ce sujet? Vous allez comprendre pourquoi. Et le client a tiqué en entendant le prix véridique. Le second devis était plus élevé… mais pas assez cher Ensuite vint un second client: Vendez au BON prix!

Mais il nous manque un terme à définir avant ça. Ainsi nous venons de voir trois définitions: La tarification à la marge Cette première méthode se base sur vos coûts. Le prix est ainsi fixé de la façon suivante: Celle-ci sera plus ou moins professionnelle, plus ou moins rapide, plus ou moins pédagogique… Et ce sont ces attributs qui doivent faire partie du prix.

On retombe bien sur notre équation: Pour autant, cette méthode ne marche pas à tous les coups pour plusieurs raisons: Et bien pas de problème: Cela fera peut-être un taux horaire ou journalier élevé mais tant mieux: Mais je le vois comme un avantage. Les bons projets ne tombent pas du ciel , ils sont même rares. Il faudra les attirer à soi ou les chercher, mais dans les deux cas il faudra fournir de gros efforts de développement marketing et commercial.

La tarification à la marge la moins intéressante ; La tarification par rapport aux prix du marché un peu mieux ; Et la tarification à la valeur créée estimée la plus complexe et intéressante. Vous livrez un site plus rapidement que tous les autres? Très bien, facturez plus cher! Vous avez un service low-cost pour les artisans avec une sélection restreinte de designs? Parfait, facturez moins cher! Et bien vous avez plusieurs choix: Alors plutôt que de chercher des clients autour de chez vous, allez les dénicher ailleurs!

Pas juste un prestataire externe. Vous ne livrez pas un site, mais la solution à ses problèmes. Ne loupez pas les prochains articles! La conversation continue en commentaire! Vincent Moreau le 24 mars à 10 h 45 min. Mister WordPress le 25 mars à 23 h 21 min. Nicolas Richer le 26 mars à 7 h 21 min. Mister WordPress le 26 mars à 14 h 02 min. Pour ceux qui auraient la flemme de lire cette landing page en anglais, je vous résume.

Les TIC sont devenus également un enjeu crucial pour la production et la diffusion des biens culturels. Un rapport des Nations unies insiste sur l'impact de la convergence des TIC: Par exemple France Telecom est devenue également un distributeur de chaînes de télévision et de musique. Dans les années et 90, les réseaux étaient spécialisés par domaine et il fallait différents systèmes de transmission et parfois différentes infrastructures pour la téléphonie, la transmission de données entre ordinateurs, la radio et la télévision.

Maintenant les réseaux en technologie IP à haut débit sont communs pour toutes les formes de service et les octets de la téléphonie sont acheminés par les mêmes routeurs sur les mêmes artères que les octets des consultations des sites Internet, des transferts de fichiers, du streaming de vidéos ou du courrier électronique [ 26 ] , [ 27 ].

Dans les années , un ordinateur servait essentiellement au traitement de texte et au calcul avec un tableur. Puis dans les années il a servi aussi au courrier électronique et aux présentations par diapositives. Un ordinateur était donc clairement un équipement informatique. La convergence numérique est particulièrement illustrée par les nouveaux terminaux téléphoniques appelés smartphones.

Ils contiennent plus de capacité en mémoire et de puissance de calcul que les ordinateurs personnels des années et même Ils permettent de prendre des photos et des vidéos avec des performances équivalentes à de bons appareils de photos ou caméscopes des années Ils sont utilisés comme des baladeurs pour écouter de la musique enregistrée ou voir des images ou des vidéos enregistrées. Apple développe aussi sa propre suite bureautique iWork, en concurrence directe avec Microsoft Office.

Les services de l'information et de la communication sont regroupés en différentes catégories dont les plus connues sont:. Selon un rapport Votre cloud est-il Net? En , en France, une charte a engagé les opérateurs développer le réseau tout en économisant l'électricité, et améliorer la récupération et le recyclage des matériels informatiques [ 40 ]. De à , les unités centrales desktop vendues ont légèrement diminué leur consommation d'énergie, de même que les écrans, alors que la consommation des portables augmentaient légèrement [ 41 ].

L' empreinte environnementale des TIC est très importante, puisqu'elles nécessitent pour leur fabrication une très grande quantité de matériaux, en particulier de métaux. Le nombre de métaux de la table de Mendeleïev sollicités pat la fabrication des TIC est ainsi passé de 10 dans les années à 60 dans les années Pendant cette période, la demande de l'industrie des TIC en métaux a triplé.

Le PNUE a publié en la composition d'un ordinateur personnel fixe, et l'Öko Institute a fait une étude équivalente en pour les ordinateurs portables [ 42 ].

Le développement des activités tertiaires au détriment des activités primaires et secondaires dans les pays industrialisés a augmenté les besoins de traitement de l'information et de communication des entreprises [ 43 ].

De nombreuses petites et moyennes entreprises PME ont participé à cette étude [ 45 ]. Croissance, emplois et productivité dans le secteur tertiaire: L'augmentation du niveau d'éducation a favorisé l'utilisation d' ordinateurs personnels et de logiciels plus ou moins complexes par un pourcentage croissant de la population [ 47 ].

Les collectivités locales investissent dans la formation sur les TIC pour améliorer la compétitivité des entreprises de leurs territoires [ 48 ]. Les mêmes outils de TIC sont utilisés aussi bien dans le domaine professionnel que dans le domaine privé, ce qui entraîne à la fois un brouillage de la frontière entre ces deux domaines et une stimulation pour se doter de ces outils de TIC [ 49 ] , [ 50 ] , [ 51 ].

La distribution des dépenses par les ménages a sensiblement évolué avec une part croissante de dépenses pour les TIC, même dans les milieux populaires, avec en conséquence une réduction d'autres types de dépenses par exemple, réduction d'achats de journaux , de magazines , de CD Ce phénomène a été analysé par l'agence Aravis [ 53 ] à partir des statistiques sur les dépenses des ménages.

Les résultats montrent que [ 54 ]: Les terminaux des TIC à haut débit ordinateurs personnels et téléphones 3G sont de plus en plus utilisés pour la radio et la télévision en lieu et place des terminaux traditionnels spécifiques à chaque catégorie d' audiovisuel. La possibilité de voir des émissions de télévision en mode différé catch-up TV ou replay et d'écouter des émissions de radio en mode différé par le téléchargement podcast augmente considérablement la gamme de ce qu'on peut voir ou entendre.

En particulier, les jeunes de 14 à 24 ans veulent pouvoir consommer leurs émissions préférées n'importe quand, n'importe où et sur n'importe quel écran [ 57 ]. Le streaming est de plus en plus utilisé, ce qui fait reculer le téléchargement illégal [ 58 ]. Des projets sont réalisés pour utiliser les TIC pour lutter contre l'isolement des séniors, par exemple le projet Monalisa [ 59 ]. La possibilité d'intervenir en temps réel dans les débats et forums apporte un nouveau degré de participation des consommateurs.

Grâce au web 2. La rapide augmentation de la capacité des processeurs loi de Moore et la rapide augmentation de la capacité des artères de transmission avec la généralisation des fibres optiques ont entraîné une chute des coûts unitaires des services de communications et surtout une généralisation progressive des systèmes d' accès à Internet à haut débit. La numérisation de toutes les informations de toute nature: Cette caractéristique est d'autant plus importante que ces infrastructures sont caractérisées par des coûts fixes élevés et des coûts marginaux faibles.

Cela a entraîné un profond bouleversement des modèles économiques des opérateurs de télécommunications. En quinze ans, le marché des TIC a été bouleversé, d'abord avec l'essor phénoménal de la téléphonie mobile et de l'Internet fixe à haut débit, puis récemment avec l'Internet mobile à haut débit, ce qui caractérise l'étape majeure de la convergence des technologies du traitement de l'information et de la communication.

L'évolution des coûts des systèmes des TIC et le développement de la concurrence avec l'émergence nouveaux fournisseurs de service ont favorisé l'essor spectaculaire des offres commerciales des services de l'information et de la communication. Quoi qu'il en soit, la ville de Suse connaît un renouveau dans la seconde partie de la période, et s'étend vers l'est.

Du point de vue commercial et culturel, la ville conserva son statut de relais entre la Mésopotamie et l'Iran, et profita même de l'intensification des échanges sur le plateau iranien. Cette écriture n'est pas déchiffrée, même si le sens de certains signes et les principes des textes sont compris: La phase proto-élamite a vu le développement d'un artisanat assez avancé, très créatif artistiquement, réalisant notamment de remarquables armes en bronze et des statuettes en métal d'une grande qualité d'exécution, provenant de fouilles clandestines sur des sites non déterminés.

L'art de cette période est surtout connu par les impressions de sceaux-cylindres des tablettes proto-élamites, qui ont permis d'en définir les traits, et de dater les statuettes de la même époque au regard de leurs similarités. Dans cet art, les animaux lions, taureaux, capridés, etc. En fait l'Élam n'est pas un royaume à proprement parler aux hautes époques, puisqu'il s'agit plutôt d'une sorte de confédération aux contours flous d'entités politiques, dominées épisodiquement par un pays en particulier Awan et Simashki.

La Susiane est néanmoins constamment tiraillée durant ce millénaire comme le précédent entre les influences du plateau iranien et celles de la Basse Mésopotamie voisine, notamment parce qu'elle passe à deux reprises sous la coupe d'empires mésopotamiens Akkad et Ur III.

L'Élam devient alors plus cohérent politiquement et s'affirme comme une des grandes puissances politiques du Moyen-Orient sous la dynastie des Sukkalmah , même si sa culture reste fortement marquée par l'influence mésopotamienne. La conquête de Suse par les Perses marque la fin de l'existence des royaumes élamites, sans pour autant mettre fin à la culture élamite. Le secteur du Donjon a été le lieu des découvertes les plus intéressantes pour cette époque, notamment plusieurs tombes dégagées par de Mecquenem, dont une dans laquelle le défunt, d'un statut social manifestement élevé, était accompagné d'un char à quatre roues, mais la piètre qualité des relevés archéologiques rend une nouvelle fois leur analyse difficile [ 50 ].

Du point de vue artistique, se remarque un retour de l'influence mésopotamienne, comme l'attestent la plaque perforée portant un bas-relief, objet votif typique de la Mésopotamie archaïque, ou les statuettes d'orants. Quelques sceaux portant des signes cunéiformes semblent par ailleurs montrer que l'écriture mésopotamienne a été adoptée à Suse.

Elle se retrouve aussi au Lorestan , et ne présente pas de parallèles avec la production mésopotamienne de la même époque. L'origine diverse des objets atteste de l'intégration de Suse dans des réseaux d'échanges avec la Mésopotamie, le Golfe et le plateau Iranien.

Statue d'un orant, retrouvée dans le secteur de l'Acropole [ 53 ]. Bas-relief perforé représentant une scène de banquet et une scène de combat contre un animal [ 54 ]. Suse IVB , les sources écrites plus développées permettent de mieux connaître la situation politique de Suse, essentiellement vis-à-vis des royaumes mésopotamiens d'où provient l'essentiel de la documentation textuelle.

La ville n'apparaît néanmoins quasiment pas dans les premières mentions de conflits entre cités mésopotamiennes et royaumes du sud-ouest iranien elle fait cependant partie des villes qu' E-anatum de Lagash proclame avoir vaincues , qui impliquent d'autres entités politiques, notamment Awan , située quelque part au nord de Suse [ 55 ].

Les personnes mentionnées dans les textes portent essentiellement des noms akkadiens [ 56 ]. La culture matérielle de la ville est en tout cas similaire à celle de la Basse Mésopotamie contemporaine. Elle a alors repris une phase de croissance, son étendue étant d'approximativement 46 hectares vers la fin de la domination akkadienne et les décennies suivantes [ 57 ].

Le souverain patronne un art élamite spécifique, qui va notamment produire la première statuaire monumentale attestée à Suse, représentée en particulier par une statue de la déesse Narundi assise [ 59 ]. Ses inscriptions officielles sont rédigées en akkadien ainsi que dans une écriture originale sans doute mise au point sous son règne, appelée élamite linéaire , non traduite à ce jour. Ces textes indiquent que le souverain a fait restaurer et décorer plusieurs temples.

Statue de lion-gardien, règne de Puzur-Inshushinak , calcaire. Le règne de Puzur-Inshushinak s'achève par sa défaite face à Ur-Nammu , roi de la cité sumérienne d' Ur. Suse retombe donc sous la coupe d'un empire mésopotamien, celui de la troisième Dynastie d'Ur , qui y installe un gouverneur.

Shulgi a laissé des inscriptions de fondation témoignant du fait qu'il a construit ou restauré deux temples, un dédié à Inshushinak, l'autre à Ninhursag. Suse est cependant une des cibles d'une campagne militaire de ce souverain vers la fin de son règne, témoignant de la difficulté qu'il a à tenir les pays élamites et leur voisinage. De la période de domination d'Ur date un lot de tablettes mis au jour dans les années dans le Chantier B de la Ville Royale, une archive privée d'un individu nommé Igibuni [ 60 ].

Une autre campagne similaire a lieu sous Ibbi-Sîn , dernier roi de la troisième dynastie d'Ur. Peu de temps après, Suse passe sous la domination du pays de Simashki , une sorte de confédération de pays rattachés à la nébuleuse élamite, qui fait dans la foulée tomber le royaume d'Ur [ 61 ]. Des niveaux de cette période ont été dégagés dans le chantier B de la Ville Royale à l'époque de R. L'art présent dans les tombes de cette période consiste quelques armes en bronze, et de nombreuses figurines en terre cuite, représentant surtout des déesses nues, diverses sculptures en métal et pierre, et des objets en roche bitumeuse [ 62 ].

L'artisanat du métal de cette période produit des pièces remarquables, comme la statuette en cuivre d'un dieu, à l'origine entièrement recouverte d'or, qui ne reste qu'au niveau de sa main gauche [ 64 ]. Cette période se traduit par l'essor du travail du bronze aux dépens du cuivre [ 23 ]. Statuette d'une divinité, cuivre à l'origine entièrement couvert d' or. Statuette de femme [ 65 ]. Statuette de singe en calcaire rouge [ 66 ]. Cette longue période dure environ 4 siècles, et est l'une des mieux documentées des phases élamites.

La campagne entourant la ville semble elle aussi connaître un développement démographique fort, et les textes de la période montrent la présence de plusieurs villages et bourgs aux alentours de la grande cité. Une partie de l'essor démographique de la région pourrait résulter de migrations, puisqu'il a été proposé que le fait que les textes de l'époque mentionnent essentiellement des gens portant des noms akkadiens soit dû à des mouvements de populations depuis la Basse Mésopotamie notamment les provinces de Lagash et d' Umma vers la Susiane [ 68 ].

Les rois élamites en tirent un grand profit politique dans leurs rapports avec leurs voisins, et l'Élam devient alors une des grandes puissances politiques du Moyen-Orient [ 70 ].

Les textes et objets mis au jour sur le site indiquent que Suse entretien également des relations commerciales avec les pays de Dilmun Bahreïn et Magan Oman dans le Golfe, et jusqu'en Bactriane à l'est [ 71 ].

Les sources de cette époque donnent donc l'image d'une capitale active, marquée par l'activité des souverains et des élites dirigeantes. Les souverains élamites ont laissé plusieurs inscriptions témoignant de leur activité de bâtisseurs à Suse, même si une nouvelle fois ces travaux n'ont pas pu être constatés lors des fouilles. Le grand temple du dieu poliade Inshushinak fait l'objet de plusieurs travaux, et une autre inscription mentionne la construction d'un temple à Ishme-karab [ 72 ].

Le quartier apparaît au niveau XV, et est alors organisé autour de plusieurs petites résidences, et d'un petit lieu de culte, où a été dégagé le saint des saints, une niche voutée disposant d'un autel bien conservé [ 76 ]. Par la suite apparaissent des résidences plus cossues. Les tablettes qui y ont été mises au jour indiquent qu'un de ses propriétaires, un dénommé Temti-wartash, disposait de nombreuses terres et têtes de bétail, et se livrait à l'usure et au commerce international une lettre indique qu'il a un débiteur à Dilmun [ 78 ].

Cette période marque la transition entre la dynastie des Sukkalmah et la suivante, celle des Kidinuides, comme l'indique une archive de cette période retrouvée dans une bâtisse située à l'est du chantier A [ 81 ]. Ces textes sont écrits en majorité en akkadien , et les noms de personnes sont en général en akkadien. Leurs sujets sont divers: Les serments sont souvent placés sous les auspices des dieux, avant tout Inshushinak , ou bien sous l'égide du souverain.

Divers termes inconnus rendent parfois très difficile la compréhension des particularités juridiques de ces documents. La justice est tantôt présentée comme émanant des dieux ou des souverains, selon les textes. On saisit mal cette imbrication entre les deux, qui est une originalité du droit susien. Bien que la société soit patriarcale, on a noté dans ces textes que les femmes avaient une situation meilleure que celles de la Mésopotamie: Du point de vue économique, les principaux acteurs paraissent être la famille royale et les temples, ainsi que des grandes familles liées au pouvoir.

Certaines possèdent de grands domaines ruraux, mais également des biens-fonds urbains, et font des prêts, souvent assortis de gages, qui portent sur des terres ou du bétail, mais jamais sur des personnes à la différence de la Mésopotamie contemporaine [ 82 ]. Des lieux d'apprentissage se trouvaient également dans ce quartier, comme indiqué par la trouvaille de nombreuses tablettes scolaires dans ces niveaux, qui ont permis de constater que les jeunes scribes susiens étaient formés suivant un cursus similaire à celui de la Mésopotamie contemporaine comme observé à Ur et Nippur , pour apprendre l'akkadien et le sumérien, et non pas l'élamite [ 83 ].

On a également retrouvé des tablettes montrant des activités de divination, de magie et des textes littéraires [ 84 ] , des tablettes mathématiques [ 85 ] , une liste dynastique des rois d'Awan et de Simashki [ 86 ] , ce qui indique la présence d'activités intellectuelles variées, à l'image de ce qui s'observe dans les grandes villes mésopotamiennes contemporaines. Liste dynastique de rois d' Awan et de Simashki , rédigée vers av.

Tablette économique datée de Temti-Agun, Sukkal de Suse, v. Tablette scolaire lenticulaire, servant à l'apprentissage de base des signes cunéiformes, musée national d'Iran. Les pratiques funéraires de Suse à la période des Sukkalmah sont bien connues par les fouilles de la Ville Royale. Les morts pouvaient être enterrés sous les résidences ou leurs cours, ou bien dans des caveaux collectifs voûtés en briques ou bien individuellement dans des jarres, ou sous des sortes de baignoires en terre cuite retournées comme une cloche, ou encore dans de simples fosses.

Les résidences les plus cossues n'ont pas livré de sépultures, ce qui indique que leurs occupants devaient se faire enterrer ailleurs, peut-être dans des nécropoles. On note aussi une particularité qui semble d'origine élamite, se développant à cette période et attestée jusqu'au début de la suivante, qui consiste dans certaines tombes peu nombreuses à enterrer des têtes de terre peintes avec les morts, sans doute une effigie les représentant.

Un groupe de sept textes à finalité funéraire peut-être daté de la fin de cette période ou de la suivante. Leur sens exact est débattu, mais il se pourrait que certains fassent référence à une croyance en un jugement après la mort conduite par le dieu Inshushinak et ses acolytes [ 87 ] , [ 88 ]. Parmi les productions artistiques de cette période, les figurines et plaques en terre cuite moulées connaissent un essor [ 24 ]. Le thème le plus représenté est celui des femmes nues.

On peut distinguer parmi ce groupe des femmes plus fines avec leurs mains jointes sous les seins, parées de bijoux et parfois d'un baudrier, et un autre représentant des femmes plus charnues soutenant leurs seins de leurs mains. Selon les conclusions de R. Spycket le premier groupe serait plus populaire sous les Sukkalmah , et le second prendrait son essor vers la fin de la période et serait plus populaire à l'époque suivante, mais cela a été contesté [ 89 ].

On trouve par ailleurs des figurines de musiciens vêtus, de plaques en forme de lit sur lequel est allongé une femme. Cet art est difficile à analyser: La glyptique de cette période est inspirée de celle de la Mésopotamie.

Dieu monté sur un char, tête coiffée d'un serpent. Fin de l'époque des Sukkalmah v. Figurines en terre cuite de musiciens, musée national d'Iran. Flasque en céramique peinte, musée national d'Iran. La période médio-élamite constitue l'apogée de l'Élam. Anshan reste privilégiée par le pouvoir royal, et d'autres villes importantes mais éphémères apparaissent en Susiane: On sait nénamoins par les inscriptions de fondations de ce dernier retrouvées à Suse qu'il y construisit, restaura ou décora avec des statues au moins une dizaine d'édifices religieux [ 93 ].

Pour les périodes suivantes niveaux X et IX la situation est moins claire: Certaines sépultures de ces niveaux ont livré des effigies funéraires similaires à celles des niveaux précédents, mais plus finement exécutées avec notamment une peinture polychrome. D'autres de la même époque avaient auparavant été mises au jour par de Mecquenem, et sont également connues sur le site voisin de Haft-Tappeh.

La pratique pourrait s'être poursuivie jusqu'à la fin de la période médio-élamite [ 96 ]. L'art de la terre cuite continue d'être très répandu, dans la droite ligne de la période précédente. Les figurines de femmes nues, mains jointes sous la poitrine ou bien se soutenant les seins, sont toujours les plus populaires. Les représentations de couples enlacés sur un lit se développent, et les figurines de musiciens évoluent vers la représentation de personnages nus, aux traits plus grotesques.

On trouve par ailleurs des représentations de mères portant un enfant [ 96 ] , [ 24 ]. Ces souverains sont aussi d'ardents bâtisseurs qui ont laissé de nombreuses inscriptions de fondation. Shilhak-Inshushinak est le plus actif à Suse: Celui-ci était décoré par des façades en briques émaillées, qui ont été retrouvées sur le tell de l'Apadana où ils avaient servi à l'époque achéménide pour faire les murs d'une canalisation.

Le bas-relief qui y est sculpté représente en alternance deux types de figures protectrices: Une chapelle de ce temple, appelée suhter , dédiée apparemment au culte dynastique, était ornée d'un décor en briques émaillées représentant la famille royale, hélas connu surtout par la description qu'en donne une inscription royale, seule une petite partie du décor ayant été reconstituée.

La période médio-élamite a en effet vu d'importants progrès dans la technique de la glaçure sur briques en terre cuite, connues également par des décors muraux de Chogha Zanbil. À Suse, en plus du bas-relief et des inscriptions royales mentionnant de telles réalisations, a été exhumée dans le secteur du temple d'Inshushinak une remarquable statue de lion émaillé attribuée à l'époque médio-élamite [ 99 ].

La richesse de cette période est également attestée par deux trouvailles d'objets, peut-être à l'origine des offrandes, ou un dépôt de fondation de temple. La première, le dépôt du temple d'Inshushinak, a livré plusieurs bijoux, des statuettes d'orants en bronze, ainsi que deux statuettes en calcaire d'animaux, un lion et un hérisson, chacun sur un chariot en pierre bitumeuse [ ].

C'est la raison pour laquelle plusieurs oeuvres constituant des témoignages majeurs sur l'art et la culture mésopotamiens ont été mis au jour à Suse: Ces prises de guerre ont été mises au jour sur l'Acropole dans le secteur situé au sud du temple d'Inshushinak, dans un bâtiment ou un groupe de bâtiments dont la fonction n'a pas été déterminée [ ]. Stèle de victoire du roi Naram-Sin.

Stèle du Code de Hammurabi. Cette période faste fut de courte durée, car Hutelutush-Inshushinak , fils de Shilhak-Inshushinak, fut vaincu par le roi babylonien Nabuchodonosor I er , et Suse est pillée à cette occasion. Elle s'enfonce alors avec l'Élam dans une période obscure de près de quatre siècles [ ]. Suivant le sondage réalisé par P. Les fouilles des autres parties de Suse n'apportent que peu d'informations sur la situation de la ville à l'époque néo-élamite.

Le chantier A de la Ville Royale n'a ainsi livré que quelques tombes de cette époque. La question de savoir s'il s'agit de résidences royales d'un même royaume élamite, ou bien d'entités politiques élamites distinctes est discutée [ ]. Quoi qu'il en soit, l'affrontement entre Elam et Assyrie connaît une conclusion funeste pour Suse, qui est prise et détruite en par les troupes assyriennes d' Assurbanipal , qui décrit longuement dans ses annales royales le traitement impitoyable infligé à la cité [ ].

Les inscriptions royales des souverains qui ont apparemment vécu à cette époque indiquent des travaux sur l'Acropole, comme ceux de Tepti-Humban-Inshushinak dans le secteur du temple d'Inshushinak.

De cette dernière période date notamment un groupe de textes administratifs et économiques mis au jour sur l'Acropole, peut-être issus de l'activité d'un palais royal, et dans lesquels apparaissent des personnes portant des noms iraniens, donc sans doute des Perses qui sont installés à cette époque dans le pays d' Anzan , la future Perse.

Les sceaux-cylindres déroulés sur ces tablettes illustrent une évolution de l'art, avec notamment des scènes de chasses témoignant d'un sens du mouvement inconnu auparavant, annonçant la glyptique achéménide [ ]. Plusieurs stèles de souverains néo-élamites tardifs ou bien de dignitaires ont été mises au jour, mais leur datation est compliquée par les débats sur la chronologie des règnes traditionnellement ils sont assignés à la période antérieure à la prise de la ville par les Assyriens, mais les partisans d'une renaissance élamite après celle-ci les datent plutôt de cette seconde phase.

Les principaux monuments de la Suse élamite étaient les sanctuaires érigés sur l'Acropole, et le palais royal qui se trouvait sur le tell de l'Apadana.

Étant donné que les relevés archéologiques issus des fouilles de l'Acropole des campagnes de Morgan et Mecquenem sont peu fiables, et qu'il ait été d'entreprendre des fouilles d'ampleur des niveaux élamites de l'Apadana, recouverts par le palais perse, l'analyse de ces édifices repose essentiellement sur les inscriptions laissées par les souverains élamites lorsqu'ils ont construit ou restauré ces édifices [ ].

Les connaissances sont meilleures pour la période médio-élamite, en particulier la dynastie des Shutrukides pour laquelle l'activité monarchique est la mieux documentée, même s'il est parfois problématique de comprendre le vocabulaire concernant les lieux de culte élamites. Le secteur sacré de l'Acropole est également désigné sous le terme de kizzum. Il a probablement une dimension sacrée dès les temps pré-historiques, si on estime que la haute terrasse de la période Suse I était un édifice religieux [ ].

Il est présenté comme celui qui pourvoit la royauté au souverain dominant Suse, et de nombreux souverains portent un nom théophore composé à partir de celui de ce dieu.

Son temple principal est situé sur le rebord ouest de l'Acropole, sans doute adossé à la muraille qui devait protéger ce secteur de la ville. Les inscriptions de fondation mentionnent plusieurs restaurations d'un temple à Inshushinak, depuis l'époque de Shulgi , mais on ne sait pas s'il s'agit toujours de ce temple principal où d'autres édifices consacrés à ce dieu, puisqu'il est certain qu'il en a existé d'autres à Suse même.

Des inscriptions d'époque paléo-élamite indiquent le nom cérémoniel du temple, en sumérien: Le sanctuaire d'Inshushinak devait par ailleurs abriter le culte d'autres divinités, notamment celles couramment associées à ce dieu dans les textes, Ishme-karab ou Ishni-karab et Lagamal ou Lakamar [ ].

Un autre sanctuaire important mis au jour sur l'Acropole a été attribué par les fouilleurs à la déesse sumérienne Ninhursag , sur la foi d'une inscription du roi Shulgi retrouvée en plusieurs exemplaires sur le lieu, sur des tablettes et statuettes [ ] , mais plus mentionné dans les textes postérieurs.

Les autres sanctuaires susiens sont connus par des inscriptions de fondations. La déesse élamite Pinigir disposait d'un temple sur l'Acropole à l'époque médio-élamite. D'autres textes mentionnent des lieux de culte ou parties de lieux de culte notamment des portes dédiés aux divinités mésopotamiennes Adad , Nabû , Shala , Annunitum , ou aux divinités élamites Narundi , Napirisha , Kiririsha , Nahhunte , Shimut, Manzat, Ruhuratir, etc.

Enfin, l'autre monument majeur de Suse, le palais hiyan des rois élamites, se trouvait sur le tell de l'Apadana, où lui a succédé le palais perse de Darius Ier, rendant ainsi impossible toute fouille d'envergure des niveaux élamites, seuls quelques sondages ponctuels ayant permis des trouvailles pour ces périodes, si tant est que les niveaux principaux n'aient pas disparu lors des travaux de terrassement liés à la construction du palais perse.

Il s'agit d'un autre temple dédié à Inshushinak, identifié notamment par la présence sur place de bas-reliefs en briques moulées et émaillées d'époque médio-élamite, et d'inscriptions de fondation de la même époque [ ]. En revanche il ne semble pas que la ville en elle-même ait été fortement peuplée en permanence, à l'image des capitales de Perse Pasargades , Persépolis qui s'animaient surtout lorsque la cour royale, de nature itinérante, y séjournait.

La ville tombe alors sous la coupe des Achéménides. Suse fut alors complètement réaménagée et sa topographie en fut modifiée, par le terrassement des tells de l'Apadana et de la Ville Royale, tout cela étant renforcé par un solide glacis qui enserrait les trois tells principaux de la ville, qui ne disposait apparemment pas de muraille.

Suse connut une des périodes les plus prestigieuses de sa très longue histoire. C'était peut-être la plus active des résidences royales perses, puisque les écrits grecs en rapport avec les rois achéménides les situent en général à Suse, et louent la splendeur de son palais.

L'édifice semble avoir abrité un important trésor royal et une administration gérant au quotidien le palais et ses dépendances, ce que semble impliquer la découverte de quelques documents similaires à ceux de l'archive des fortifications de Persépolis. Par la suite les rois achéménides continuèrent à séjourner régulièrement à Suse, comme indiqué notamment par des tablettes cunéiformes de Babylonie.





Links:
Cara menggunakan indikator fibonacci forex | Ecole de commerce de forex au Nigéria | Commentaires sur les paiements dargent forex | Meilleur logiciel de signaux forex gratuits | Forex ecn brokers canada |